La tricothérapie au service de l'arthrose

La tricothérapie au service de l'arthrose

  admin  

 (91)    (2)    0

  Qualités

La trico-thérapie au service des personnes âgées

Souvent qualifiée comme une activité de grand-mère, le tricot fait son grand retour dans les foyers français ! On trouve ainsi de plus en plus de néophytes, de tous âges, qui s’inspirent des méthodes d’il y a quelques décennies. Ainsi, on retrouve à n’importe quel âge des tricoteurs et tricoteuses qui s’adonnent à cette activité pour des raisons qui leurs sont propres. Moment de détente pouvant être pratiqué à n’importe quel moment à n’importe quel endroit, le tricot est une activité de choix qui commence à se démocratiser comme thérapie pour apaiser certaines douleurs du corps et de l’esprit.

Une activité désignée pour les personnes âgées

Activité qui revient sur les devants de la scène avec l’émergence du Do It Yourself (fais-le toi-même en français) où de plus en plus de jeunes façonnent leurs propres objets du quotidien, le tricot reste une activité privilégiée pour les seniors. Indémodables, les habits faits de laine restent tendance et sont parfaits pour passer l’hiver bien au chaud (même si ce n’est pas tout de suite…). Si vous apprivoisez un peu les outils du numérique, de nombreux tutoriels et idées de créations existent en ligne, il ne vous reste plus qu’à lancer la recherche ! Le cas échéant, faites-vous guider par vos proches et pourquoi pas petits-enfants ? Si vous disposez d’une seconde paire d’aiguille, vous pourrez exercer à deux ! Vectrice de nombreux bienfaits, la pratique du tricot permet aux personnes âgées de se détendre et d’apporter une certaine paix à l’esprit. Les personnes âgées (et les plus jeunes) ont en effet tout à gagner du tricot : de nouveaux accessoires ou vêtements, une sérénité d’esprit et d’autres bénéfices insoupçonnés. En effet, le tricot commence à être reconnu comme thérapie qui, couplé à l’allopathie, pourrait apaiser de nombreuses douleurs et troubles.

Le tricot, plus qu’une activité : une thérapie à part entière

Faciles à déplacer, vos fils et aiguilles peuvent vous suivre partout où vous allez pour une pratique régulière. Le tricot requiert cependant une certaine attention, surtout au début de l’apprentissage. Avec le temps, vous serez capables de tricoter les yeux fermés ! Le tricot doit être une activité pratiquée avec cœur et amour. Même si on est stressé, il faut relâcher les épaules, respirer et se détendre. Le fait de se concentrer sur cette activité manuelle permet de relâcher les pressions, s’évader et laisser son esprit aller vers la détente. Le plus détendu on sera, meilleur sera le résultat. Il s’agit ainsi d’une excellent anti-stress naturel qui permet, en plus, de laisser libre cour à sa créativité pour fabriquer des objets originaux qui vous ressemblent. Dans le livre « Knit for Health and Wellness », Bertsan Corkill démontre l’intérêt du tricot dans la lutte contre les douleurs chroniques, l’anxiété et la dépression. Notamment l’arthrose, maladie articulaire inflammatoire, qui pourrait être prévenue par les gestes répétés régulièrement dans le tricot. De plus en plus de programmes dans le monde offrent des alternatives aux pratiques conventionnelles.

 (91)    (2)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha
Commentaires de Facebook

Rechercher du Blog